• Wed, 14 Nov 2018
  • 01:46

Flambée du prix du carburant à la pompe: le ministre Kapika rassure qu'il n'y aura pas hausse du coût du transport en commun

Joseph Kapika, ministre d'Etat en charge de l'Economie nationale a devant un parterre de journalistes, justifié la hausse du prix du carburant à la pompe qui a augmenté de 240 Francs congolais, soit 5% selon ses dires.

Par ailleurs, il a révélé que l'ajustement du carburant est un phénomène mondial dont la RDC ne pouvait pas être épargné.

Parlant de l'Economie congolaise, il a expliqué que sur les trois phénomènes qui interviennent dans la flambée de prix, la RDC a la maîtrise de deux, notamment le taux de change ainsi que la consommation. Mais le troisième qui est le prix du baril, concerne tous les pays du monde.

Le ministre de l'Economie a pour exemple les Etats-Unis d'Amérique où le prix du baril du pétrole a galopé.

Et comme il ne fallait pas arrêté la vie en RDC, il a réajusté le prix qui n'aura pas des conséquences sur le transport en commun.   

Néanmoins, Joseph Kapika informe que ce n'est pas le ministre de l'Economie qui fixe le prix du transport mais plutôt l'Hôtel de ville.

Il a cependant juré avoir étudié tous les paramètres possibles pour que le coût du transport en commun ne soit pas revu à la hausse.