• Wed, 14 Nov 2018
  • 01:54

Présentation du rapport PIF RDC 2017: les parties prenantes appelées à s'en approprier

C’est au salon Okapi de l’Hôtel Venus de Kinshasa que s’est tenu ce mardi 12 juin un atelier national des parties prenantes pour présenter le rapport des activités PIF RDC 2017 et le faire valider ensuite par les parties prenantes.

Un atelier qui a eu entre autres comme objectifs: faire participer l'ensemble des parties prenantes au suivi et à l'établissement du rapport PIF/RDC 2017, présenter le  draft de rapports de suivi du PIF/RDC 2017 aux parties prenantes, recueillir les avis et commentaires sur le draft du rapport, ainsi que recueillir les questions et préoccupations essentielles sur le contenu du rapport.

Ces assises ont été présidées par le Secrétaire général à l'Environnement et développement durable, Benjamin Toïrambe en présence du point focal honoraire PIF de la RDC, Félicien Mulenda et le coordonateur du PIF RDC, Clément Vangu.

Financées par la Banque Mondiale et supervisées par le point focal du gouvernement du Programme d’Investissement Forestier (PIF), ces assises se sont soldées par l’élaboration d’un rapport inclusif répertoriant les activités du pays dans le domaine de la protection de l’environnement et développement durable, notamment la réduction des émissions de gaz à effet de serre liées à la déforestation et à la dégradation des forêts.    

«Face à l’ampleur et au volume du financement du changement climatique qui augmentent dans le monde, chaque pays financé par le PIF doit développer un système fondé sur 4 principaux principes, dont la propriété du pays, l’approche participative, l’utilisation des méthodes mixtes et le dynamisme dans la mise en œuvre», a souligné le secrétaire général du ministère de l’Environnement et développement durable.

À l'issue de ces assises, le rapport PIF  Rdc 2017 a été retenu moyennant quelques amendements.

Rappelons cependant que parmi les résultats attendus de ces assises, l'on note l'appropriation par différentes parties prenantes du suivi et l'établissement du rapport.

Comptant pour l’année 2017, le rapport PIF issu de cet atelier sera soumis ce 30 juin au Fond d’Investissement pour le Climat (PIF).

Signalons que depuis janvier 2009  la Rdc est engagée dans le processus de préparation à la REDD+ et  elle a été sélectionnée en 2010 parmi les huit pays pilotes du Programme d’Investissement pour la Forêt (PIF), l’un des trois Programmes du Fonds Stratégique pour le Climat (FSC).

Le Plan d’Investissement du PIF de la RDC a été approuvé et validé en juin 2011 par le Sous-Comité du PIF pour un montant d’environ 60 millions de dollars américains de don.

Ce plan d’investissement est exécuté à travers deux projets prioritaires :

Le Projet de gestion améliorée des paysages forestiers (PGAPF : 36,9 millions $US), supervisé par la Banque mondiale, et le Projet intégré REDD+ dans les bassins de Mbuji-Mayi/Kananga et de Kisangani (PIREDD/MBKIS : 22,3 millions $US), supervisé par la Banque Africaine de Développement.

Merveille Mafuta