• Wed, 14 Nov 2018
  • 02:21

Pour détournement de fonds, Maitre Gim’s assigné en justice

Après son accusation de plagiat du clip de la réalisatrice belge Charlotte Abromow, les poursuites judiciaires se perpétuent pour l’artiste congolais, Maitre Gim’s.

Il est encore poursuivi en justice, cette fois par Dawala, son ancien producteur et fondateur du team Wati-B.

Ce dernier poursuit le fils de Djuna djanana pour détournement de fonds et affranchissement des termes du contrat de production qui le liait avec son ancien label.

Une situation que l’avocat de Maitre Gim’s affirme de n’avoir pas encore pris connaissance.

Cette affaire remonte à la production du premier album de Maitre Gim’s (Mon cœur avait raison) que le label Wati-B avait remis une somme de 800.000 Euros à l’artiste pour produire son album et préparer son parcours en tant que professionnel.

 Selon les propos évoqués par Me Yassin Maharsi avocat de la société Wati-B, Maitre Gim’s aurait pris l’argent pour assurer son train de vie et non pour réaliser son album.

Le chanteur congolais Gandhi Djuna dit Maitre Gim’s devra répondre aux accusations de faux et usage de faux, abus de confiance et escroquerie devant les juges français.

On reproche aussi à Megiwarano, la mise en place de ses propres structures, en parallèle de sa carrière alors qu’il était encore lié en contrat avec Wati-B.

 

Rodrigo Atatama