• Wed, 14 Nov 2018
  • 02:06

Candidat président de la République : Yves Mpunga propose un programme quinquennal de développement chiffré à 400 milliards Usd

66 milliards Usd seront mobilisés pour la 1ère année avec des objectifs spécifiques, notamment la création de la classe moyenne. Le schéma passe par un salaire minimum de 300 Usd pour les fonctionnaires de l’État.

 

Chantre d’une politique axée sur le développement et la modernisation du Congo, Yves Mpunga dans la course pour le Palais de la nation, a présenté son budget et son programme quinquennal pour le développement de la RDC. Il attend mobiliser 400 milliards Usd pour son mandat dans un système de gouvernance basé sur l’informatisation des institutions et services de l’État. Deux de ses ouvrages, à savoir : le Plan directeur de l’informatisation de la RDC et le Concept de développement en triangle, résument son projet de société.

400 milliards de dollars américains en 5 ans. C’est la hauteur chiffrée du programme de gouvernance du candidat président de la République Yves Mpunga. Il l’a présenté, ce jeudi 30 août à Béatrice hôtel à Kinshasa.

Président du parti politique « Lutte pour un Congo moderne » (LCM), parti membre de la Première Force Politique (PFP), plate-forme électorale qui porte sa candidature à la présidentielle, Yves Mpunga projette la modernisation et le développement de la RDC en s’appuyant sur des valeurs, à savoir : le progrès social, économique et culturel.

Pour y arriver, il n’y aura pas de solution miracle. Le candidat s’explique : « le seul miracle que je propose, c’est le travail, la gestion dans la rigueur, la justice indépendante et une presse jouant effectivement son rôle de 4ème pouvoir ».

Deux ouvrages étayent son projet de société. Le premier ouvrage porte sur le plan directeur de l’informatisation de la RDC. Dans ce plan, le candidat président de la République Yves Mpunga mise sur des ressources minières et le capital humain de la RDC pour créer la différence dans la gestion des institutions. Il sera question, souligne-t-il, de tourner la page aux méthodes archaïques de gestion.

Le second ouvrage intitulé « Concept de développement en triangle (CDT) », concentre des informations relatives à la modernisation de la RDC, à la maximisation des recettes de l’État, au développement d’un cadre de vie favorable à la population congolaise et à l’émergence d’une classe moyenne.

Dans ce programme, Yves Mpunga tend à impulser une dynamique de changement et l’unité du peuple congolais, redorer l’image ternie du pays sur l’échiquier international, résoudre les problèmes d’approvisionnement des infrastructures énergétiques et ceux de l’électricité en RDC.

Ses 400 milliards de dollars de budget qui font baver sont étalés en 5 ans. 66 milliards Usd seront mobilisés  pour la première année avec des objectifs spécifiques, notamment la création de la classe moyenne au pays. Le schéma passe par un salaire minimum de 300 dollars Usd pour les fonctionnaires de l’État. L’optique est de compter 2 millions d’emplois pour une enveloppe salariale annuelle de 7,2 milliards Uds pour les agents et 2,5 milliards Uds pour les cadres.

Dans cette enveloppe annuelle, 5 milliards Usd sont consacrés à l’éducation. Il sera question à ce stade de matérialiser la vision d’une éducation de qualité pour tous au niveau maternel, primaire et secondaire. Yves Mpunga prévoit ainsi une batterie d’actions notamment celles relatives à la construction des écoles modernes avec un programme d’enseignement adapté aux enjeux actuels.

Dans cette dynamique, les  églises catholiques, Protestantes, Kimbanguistes et celles de réveil, joueront un grand rôle dans le développement. Chaque regroupement religieux aura droit à une allocation de 500 millions de dollars pendant deux ans pour se positionner comme partenaires de développement.

10 milliards Usd, c’est la ligne budgétaire annuelle pour la construction des 20 000 km des chemins de fer, 5 milliards pour la mécanisation de l’agriculture, 10 milliards pour la construction de logements sociaux dans le cadre de l’amélioration du cadre de vie de la population, 8 milliards pour la gestion des services de sécurité, de la police, etc.  

Clé de voute d’un développement durable, le concept de développement en triangle prévoit la création des industries lourdes et d’un réseau ferroviaire permettant le passage des chemins de fer dans tous les quatre coins du pays ; le lancement des métros dans les grandes villes ; la construction de 3 millions de logements ; la création de 2 millions d’emplois, l’informatisation du pays ; une couverture internet à haut débit sur toute l’étendue du pays ; l’amélioration de la desserte en énergie électrique et en eau potable ; la construction des routes, des ponts, etc.

Pitshou M.