• Wed, 14 Nov 2018
  • 01:37

Alain D. Shekomba appelle les candidats à la présidentielle à se concerter pour une option finale sur la machine à voter

La rencontre envisagée par le candidat Shekomba devra également s’étendre sur l’évaluation à fond de toutes les autres questions qui entourent la crédibilité de l’organisation des élections.

 

Engagé dans la course vers le Palais de la nation, Alain Daniel Shekomba propose, à travers une lettre ouverte, une rencontre entre tous les candidats à la présidentielle du 23 décembre pour lever l’option sur l’usage ou non de la machine à voter. L’objectif est de présenter une position commune à la Céni.

Candidat président de la République Alain Daniel Shekomba souligne la nécessité de la confiance qui doit s’établir entre les parties prenantes au processus et la Centrale électorale, appelle ses autres concurrents à une rencontre pour discuter de la question et lever finalement l’option, à trois mois des élections.

La rencontre envisagée par le candidat Shekomba devra également s’étendre sur l’évaluation à fond de toutes les autres questions qui entourent la crédibilité de l’organisation des élections.

 

Ci-dessous l’intégralité de la lettre ouverte d’Alain Daniel Shekomba adressée aux candidats présidents de la République

 

Chers Candidats présidents de la République, je salue votre engagement patriotique dans le processus électoral en cours. 

Ma plus grande préoccupation est que ce processus puisse se tenir de la plus belle manière afin que la République Démocratique du Congo, pour la première fois de son histoire, procède à une passation démocratique du pouvoir.

Cela suppose donc que les compétiteurs que sont les candidats présidents de la République aient une confiance dans le processus électoral en cours.

Or cela n'est pas le cas si j'en juge aux déclarations officielles des uns et des autres.

L'usage de la machine à voter, qui divise profondément notre société,  entache la crédibilité du processus électoral. 

Je propose donc, une rencontre entre tous les candidats à l'élection présidentielle du 23 décembre 2018, pour discuter de la question afin qu'ensemble nous puissions discuter avec le bureau de la Commission Électorale Nationale Indépendante sur l'usage de cet outil.

Outre la problématique de la machine à voter, cette rencontre va nous permettre aussi d'évaluer à fond certaines autres questions qui risquent, si l'on n'y prend garde, de provoquer le chaos dans notre pays. Chose que personne d'entre nous ne souhaite car nous sommes tous attachés à la paix et au bien-être de notre peuple qui a trop souffert des affres de la guerre.

Ainsi,  je souhaite que nous nous concertions avant la fin du mois d'octobre 2018.

 

Mes salutations patriotiques.

 

Fait à Kinshasa, le 9 Septembre 2018

 

Alain Daniel Shekomba

Candidat président de la République