• Wed, 14 Nov 2018
  • 01:49

Réunion de la SADC sur les  TIC : la RDC présente ses avancées contre la cyber-délinquance

Portant la voix de la RDC, le ministre Okundji a fait part des avancées significatives dans la mise en œuvre de la structure nationale pour la lutte contre la cyber-délinquance, appelée CIRT RDC.

La mise en œuvre d’une structure nationale pour la lutte contre la cyber-délinquance est la preuve que la RDC entend se mettre au diapason des autres États. Le ministre de PTNTIC l’a confirmé à la réunion annuelle des ministres en charge des TIC, des communications, des transports et de la météorologie de la Communauté Economique de l’Afrique Australe (SADC), à Windhoek en Namibie.

Les ministres des Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication, Emery Okundji, et de l’information, communications et médias, Lambert Mende, ont pris part du 24 au 28 septembre à la réunion annuelle des ministres en charge des TIC, des communications, des transports et de la météorologie de la Communauté Economique de l’Afrique Australe (SADC) à Windhoek en Namibie.

Dans ce rendez-vous sous-régional de haut niveau, les ministres ont parcouru et apprécié l’état d’avancement des différents projets, infrastructures et dispositifs déployés par les états membres de la SADC pour un développement harmonieux et une meilleure intégration sous-régionale.

Il s’agit, entre autres, de la connectivité et les infrastructures de support, la cyber-sécurité, le cadre politique et réglementaire du secteur des TIC, le commerce électronique, l’opérationnalisation de la déclaration de la SADC sur la 4ème révolution industrielle au travers des TIC et l’interaction de la SADC avec les organisations internationales, telle que l’Union Internationale des Télécommunications.

Portant la voix de la RDC, le ministre Okundji a fait part des avancées significatives dans la mise en œuvre de la structure nationale pour la lutte contre la cyber-délinquance, appelée CIRT RDC et de la ratification prochaine par la RDC de la convention de l’Union Africaine sur la Cyber-sécurité. Une preuve éloquente de la détermination du gouvernement congolais à mieux protéger ses institutions ainsi que sa population dans le cyberespace.

Le ministre des PTNTIC a aussi fait part de l’imminence de l’entrée en vigueur de la nouvelle loi sur les télécommunications, les TIC, le commerce et les échanges électroniques tant souhaité et attendu par le l’industrie des TIC ainsi que les partenaires traditionnels du pays. Cet arsenal législatif attend encore son adoption au Sénat puis sa promulgation par le président de la République. Il s’agit d’un nouveau cadre légal du secteur qui est conforme aux exigences en la matière et prend bien en compte les intérêts de toutes les parties prenantes à l’industrie des télécommunications et des TIC.

La RDC est donc résolument tournée vers l’avenir pour sa modernisation, en s’appuyant sur les technologies de l’information et de la communication.