• Sun, 17 Feb 2019
  • 03:17

Kongo central : candidat président de la République, Samy Badibanga empêché de tenir son meeting

Une interdiction ferme de tenir le meeting a été signifiée à Samy Badibanga par le gouvernement provincial. Raison invoquée : l’insécurité.

La tension politique est palpable en RDC à l'approche des élections. Des candidats de l’opposition dans la course vers le Palais de la nation se déclarent gênés dans leurs mouvements lorsqu’il s'agit de battre campagne. Après le croc-en-jambe fait à Martin Fayulu de la coalition LAMUKA ou encore à Félix Tshisekedi de la coalition CACH, c’est le tour de Samy Badibanga. Le leader de la plateforme politique Les Progressistes, se voit interdit de battre campagne au Kongo-Central.

L’ancien Premier ministre et opposant entouré de centaines des personnes qui sont descendus dans la rue pour accompagner son cortège en caravane motorisée, a été bloqué par les forces de l’ordre. Une interdiction ferme lui a été signifiée par le gouvernement provincial. Raison invoquée : l’insécurité.

Mais qu'est-ce qui fonde cet intérêt à entraver la campagne électorale des candidats de l'opposition, ou à commanditer des violences contre eux à quelques jours de la tenue des scrutins? La question demeure.

Entretemps, du côté du leader de la plateforme Les Progressistes, on entend pas reculer. Samy Badibanga tient à poursuivre son agenda de campagne tel que programmé par son équipe dans cette partie du pays.