• Sun, 17 Feb 2019
  • 03:22

À la place sainte Thérèse Fayulu défend sa victoire

Ne s'avouant pas vaincu malgré l'investiture de Félix Tshisekedi, Martin Fayulu continue à réclamer la vérité des urnes sur le scrutin présidentiel du 30 décembre 2018.

Estimant que sa victoire lui a été volé par un complot avec le concours de la CENI et de la Cour constitutionnelle, au cours d'un meeting populaire qu' il a tenu ce samedi 2 février à la place st Thérèse, Fayulu Madidi a appelé le peuple congolais à faire la résistance pacifique afin d'imposer sa volonté exprimée à travers les urnes.

A cet effet, il a annoncé que des meetings et des actions de rue seront organisés dans les prochains jours sur l'ensemble du pays dans le but de faire respecter l'expression du souverain primaire.

Par ailleurs, le candidat de Lamuka à la présidentielle de décembre 2018 a indiqué qu'il fera le tour de toutes les provinces pour faire passer ce même message.

Ne reconnaissant aucune légitimité à l'actuel pouvoir qu'il qualifie "ya cop", entendez: "un pouvoir négocié", Martin Fayulu a rejeté la main qui lui a été tendue a-t-il dit, pour faire partie du prochain gouvernement.

Tout en baissant le tribalisme, Fayulu a appelé ses sympathisants à la paix et à