A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Ebola : Des échauffourées autour des funérailles ont fait un mort et un blessé à Lubero

Au moins un mort et un blessé par balle, bilan des échauffourées entre police et population autour d'un décès lié à Ebola  ce jeudi 14 mars 2019 dans la cité de Mambowa dans le territoire de Lubero sur la route Nziapanda-Mangurejipa.

Cette situation est consécutive à un malentendu entre la population et les agents de santé autour d'un décès lié à d'Ebola dans cette entité. Les équipe  de la riposte contre Ebola voulaient à tout prix prélever les échantillons sur le corps, mais se sont heurtés à une résistance de la population.

Les éléments  de la police appuyés par les militaires Fardc sont arrivés pour tenter de rétablir l'ordre mais sans succès. S'en est suivis des affrontement entre les forces de l'ordre et la population qui ont tiré quelques coups de sommation en l'air sans succès.

Selon les sources locales, une personne a été touchée par balle avant de mourir sur le champs. Et une autre a été grièvement blessée. Le centre de transit d'Ebola de Biena a été saccagé et brûlé par les manifestants en colère.

À travers son compte Twitter, Médecins Sans Frontières condamne l’attaque qui a eu lieu ce matin contre le centre de transit de Biena. MSF avait  construit ce centre dont la gestion était assurée par Ministère de la Santé et l’OMS depuis le 28 février.

«Nous exprimons notre solidarité au personnel de santé qui travaillait dans le centre. Nous sommes inquiets pour les patients et le personnel de santé impliqués dans la réponse d’urgence à l’épidémie, au vu de la situation sanitaire et sécuritaire actuelle». indique le communiqué de MSF.

C’est la quatrième attaque contre des centres Ebola en moins de trois semaines, « bien que menée pour des raisons différentes, cela va affecter la capacité de prise en charge des patients atteints d’Ebola et risque de les décourager de se rendre dans ce type de structures à l’avenir» poursuit Médecin Sans Frontières.

DM