logo
adds
single-post

AFDC/A : Bahati se positionne-t-il au même titre que Fatshi et Kabila ?

18-07-2019

Depuis la décision du président du regroupement  politique AFDC et Alliés de déposer sa candidature au poste du président du sénat, plusieurs interrogations reviennent sur son avenir politique.  Et en affirmant, après son départ du Front Commun pour le Congo, qu’il reste dans la majorité mais n’est ni du FCC, ni du CACH, Bahati serait-il entrain de se considérer comme une troisième Autorité Morale au même titre Kabila ou le Président Tshisekedi ? Erreur politique ou simplement positionnement pour bien mener les négociations ? Cette question mérite une réponse rapide.

Exclu du  Front Commun pour le Congo et même récemment de l’AFDC et Alliés, l’ancien Ministre de l’Economie et du Plan, se considère toujours comme étant la véritable autorité morale du Regroupement politique AFDC et Alliés et à ce titre le seul à pouvoir mener les négociations concernant sa plate forme.

Longtemps considérée comme étant la deuxième force politique par rapport aux élections du 30 décembre dernier, l’AFDC-A compte 13 sénateurs sur les 109  élus de la Chambre Haute. Et dans l’assemble cette plate forme a au moins 127 parlementaires (Sénateurs, Députés nationaux et Provinciaux) dont 44 à la Chambre Basse.

Mais avec ce chiffre, Bahati devrait en principe mieux se positionner avec un objectif clair. Soit il bascule dans l’opposition, soit il reste dans la majorité englouti dans le CACH, soit encore il reste un non allié.

Et la question qui se pose est celle de savoir si il reste dans la majorité en quittant Kabila, Fatshi devrait il l’accepter comme allié en traitant avec lui d’égal à égal comme il le fait avec Kabila ?

En politique, les détails ont une valeur sure. Et sur ce point Bahati devrait  le savoir.

Willy Akonda Lomanga