logo
adds
single-post

RDC : Les dépenses sur la rémunération ont atteint 1 milliards USD en 6 mois soit 43,38 % du Budget national

12-08-2019

Les dépenses du budget de l’état au premier semestre 2019  indiquent le pays a plus dépensé dans la rémunération à hauteur de 43,38 % contre 37,14 % en décembre 2018. C’est pour la première fois de franchir la barre de 40 % depuis plusieurs années. Une situation qui laisse inquiets les économistes étant donné que le pays va bientôt assister à l’installation d’un gouvernement pléthorique composé de 65 postes ministériels, qui pourrait certainement exiger beaucoup plus d’argent. Avec le gouvernement  les dépenses liées à la rémunération pourraient exploser au risque d’atteindre 50 % du budget national contre 30 % exigés par les institutions financières internationales.

Selon le condensé hebdomadaire d’informations statistiques du 17 juillet 2019, le pays a dépensé 1 714 835,34 millions de Francs Congolais pour la rémunération contre 3 952 575,38 millions FC de l’enveloppe globale pour les 6 premiers mois. Ce qui représente plus de 1 milliards USD soit 43,38 %.

Le document indique aussi que les frais de fonctionnement des différentes institutions sont à l’ordre de 316 537,57 millions FC soit environs 188 millions USD ou 8 % du budget global.

Mais il faut noter que depuis le début de l’année, le gouvernement sortant fonctionne en mode d’urgence et les dépenses sont censées  être limitées. Ainsi les dépenses urgentes  ont été exécutées à l’ordre de 18,75 %  soit environs 440 millions USD avec un taux de change estimé à 1680 FC le dollar américain.

Toutes ces dépenses ont été exécutées avant la mise en place du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Avec 65 cabinets ministériels, la rémunération risque de prendre d’autres dimensions au risque d’atteindre plus de 50 % d’ici la fin de l’année.

Le premier ministre hérite d’une situation qu’il doit assez rapidement redresser pour ne pas mettre en mal les finances publiques.

Willy Akonda Lomanga