A LA UNE :

Le gouvernement doit respecter les critères de performance pour bénéficier des financements du FMI et de la BM ( Mabi Mulumba)

Ituri : trop de confusion dans la Motion contre Bamanisa sur le contenu des accusations

RDC : rentrée timide de Joseph Kabila sur la scène politique à Songololo

Projet des Corridors : une nouvelle porte s’ouvre pour Bamanisa dans son programme de développement de l’Ituri

Le pont Jeté sur la rivière N’djili n’est pas menacé d’écroulement selon l’Hon Marie Ntumba Muabi

Première Dame : une fonction désormais officielle en RDC ?

Mutombo Dikembe et Éric Mandala lancent le Magazine sportif Afrique de demain

Les pays d'Afrique centrale doivent relever ces défis ensemble pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations (Marie Tumba Nzeza)

Ituri : escroqués par Shore Business (Bindo), les députés voulaient se faire rembourser par le gouverneur Bamanisa

Ituri : Jean Bamanisa avait pourtant fait appel à l’IGF pour contrôler sa gestion financière avant la motion de défiance

Ituri : la motion de défiance contre le gouverneur Bamanisa entachée de plusieurs irrégularités

Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Myriam Iragi de Top Congo lauréate de la sixième édition

La Nouvelle Génération Tshisekedi autour de Junior Mata M'elanga pour des nouvelles directives

"Junior Mata M'Elanga invite les jeunes à soutenir  l'opération « Congo Bopeto »

Kinshasa: un policier vient d’abattre froidement l’A G du centre de santé Vijana à Lingwala

La police et les wewas : deux nouveaux groupes autonomes et sans maitres à Kinshasa ?  

Viande de porc braisée : Une spécialité de Yolo Kapela à Kinshasa

Accident de Mbanza Ngungu : le bilan officiel est de 30 morts et 16 blessés selon l’AT

ERCO solaire : une usine congolaise de fabrication des panneaux solaire à Kinshasa 

RDC : le pays a dépensé plus de 238 millions USD de plus que les recettes réalisées au 6 septembre 2019 ( BCC)

  1. RDC : Les dépenses sur la rémunération ont atteint 1 milliards USD en 6 mois soit 43,38 % du Budget national

Les dépenses du budget de l’état au premier semestre 2019  indiquent le pays a plus dépensé dans la rémunération à hauteur de 43,38 % contre 37,14 % en décembre 2018. C’est pour la première fois de franchir la barre de 40 % depuis plusieurs années. Une situation qui laisse inquiets les économistes étant donné que le pays va bientôt assister à l’installation d’un gouvernement pléthorique composé de 65 postes ministériels, qui pourrait certainement exiger beaucoup plus d’argent. Avec le gouvernement  les dépenses liées à la rémunération pourraient exploser au risque d’atteindre 50 % du budget national contre 30 % exigés par les institutions financières internationales.

Selon le condensé hebdomadaire d’informations statistiques du 17 juillet 2019, le pays a dépensé 1 714 835,34 millions de Francs Congolais pour la rémunération contre 3 952 575,38 millions FC de l’enveloppe globale pour les 6 premiers mois. Ce qui représente plus de 1 milliards USD soit 43,38 %.

Le document indique aussi que les frais de fonctionnement des différentes institutions sont à l’ordre de 316 537,57 millions FC soit environs 188 millions USD ou 8 % du budget global.

Mais il faut noter que depuis le début de l’année, le gouvernement sortant fonctionne en mode d’urgence et les dépenses sont censées  être limitées. Ainsi les dépenses urgentes  ont été exécutées à l’ordre de 18,75 %  soit environs 440 millions USD avec un taux de change estimé à 1680 FC le dollar américain.

Toutes ces dépenses ont été exécutées avant la mise en place du gouvernement Ilunga Ilunkamba.

Avec 65 cabinets ministériels, la rémunération risque de prendre d’autres dimensions au risque d’atteindre plus de 50 % d’ici la fin de l’année.

Le premier ministre hérite d’une situation qu’il doit assez rapidement redresser pour ne pas mettre en mal les finances publiques.

Willy Akonda Lomanga