A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Viande de porc braisée : Une spécialité de Yolo Kapela à Kinshasa

En plein cœur de la ville de Kinshasa, dans la commune de Kalamu précisément  au quartier Yolo se développe un commerce culinaire très lucratif. Vendu autours des bistrots, la viande de « Porc braisée » attire des milliers des personnes au quotidien et fait parler d’elle dans toutes les communes de la ville de Kinshasa. Pas une personne qui visite la capitale sans passer par Yolo Kapela pour gouter cette spécialité teintée d’une ambiance particulière.

Si dans la matinée cette viande vendue dès les heures de midi, c’est plutôt dans la soirée que l’on observe l’engouement des kinois qui viennent savourer cette recette particulière.

Une dizaine des Barbecues longent la grande artère Kapela, remplie des bistrots de fortune. Pour Pichou Pambula, l’un des vendeurs, les acheteurs viennent de toutes les communes de la capitale mais il reçoit également des commandes à partir de certains bureaux.

« Nous recevons plusieurs commandes chaque jours de la part de nos clients. Moi par exemple j’ai acheté une moto pour faire la livraison à domicile. Nous vendons le kilo à 14 000 FC soit 8,65 USD. Et chaque jour nous achetons un ou deux porcs de plus de 30 kilos et c’est souvent les week-ends ou les jours fériés que nous avons beaucoup des clients » a indiqué ce vendeur de fortune.          

Pour lui, les agents de services sanitaires passent tous les jours pour vérifier la qualité de la viande vendue.

«  Les vétérinaires passent tous les jours et donnent leur ordre avant l’abattage de chaque bêtes et nous payons 2000 FC pour chaque tête. Nous veillons sur la qualité de nos produits pour ne pas faire fuir les clients.  Et nos dépenses se situent entre 35 et 50 000 FC pour l’achat des emballages, du bois de chauffe et des épices. Comme nous travaillons sur la voie publique, nous sommes aussi obligés de payer de temps en temps quelque chose aux agents de la commune. La plus grande difficulté reste l’approvisionnement. Nous n’avons pas de ferme certifiée pour nous permettre d’acheter de la viande à bon prix et à un taux fixe ».

Selon les calculs effectués vendre 30 kilos de viande de porc braisée à 14000 FC revient à plus au moins 259 USD au quotidien. Ce qui porte la vente à plus de 7750 USD le mois. Pourtant, ces marchants vendent jusqu’à plus de 50 Kilo par jour ce qui porte le chiffre à plus de 15 000 USD le mois.

Selon la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) l’économie congolaise repose 90 % sur le commerce informel. Actuellement il est important pour le nouveau gouvernement en quête de financements, de formaliser le secteur informel qui capte beaucoup d’argent sans que les taxes ne soient payées correctement.

Yolo Kapela est donc devenu le lieu mythique pour prendre ce petit repas appelé communément « Ngulu ya Kapela ». Et Kinshasa ne cesse de réserver des surprises surtout sur le plan culinaire.

Willy Akonda Lomanga