A LA UNE :

Le gouvernement doit respecter les critères de performance pour bénéficier des financements du FMI et de la BM ( Mabi Mulumba)

Ituri : trop de confusion dans la Motion contre Bamanisa sur le contenu des accusations

RDC : rentrée timide de Joseph Kabila sur la scène politique à Songololo

Projet des Corridors : une nouvelle porte s’ouvre pour Bamanisa dans son programme de développement de l’Ituri

Le pont Jeté sur la rivière N’djili n’est pas menacé d’écroulement selon l’Hon Marie Ntumba Muabi

Première Dame : une fonction désormais officielle en RDC ?

Mutombo Dikembe et Éric Mandala lancent le Magazine sportif Afrique de demain

Les pays d'Afrique centrale doivent relever ces défis ensemble pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations (Marie Tumba Nzeza)

Ituri : escroqués par Shore Business (Bindo), les députés voulaient se faire rembourser par le gouverneur Bamanisa

Ituri : Jean Bamanisa avait pourtant fait appel à l’IGF pour contrôler sa gestion financière avant la motion de défiance

Ituri : la motion de défiance contre le gouverneur Bamanisa entachée de plusieurs irrégularités

Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Myriam Iragi de Top Congo lauréate de la sixième édition

La Nouvelle Génération Tshisekedi autour de Junior Mata M'elanga pour des nouvelles directives

"Junior Mata M'Elanga invite les jeunes à soutenir  l'opération « Congo Bopeto »

Kinshasa: un policier vient d’abattre froidement l’A G du centre de santé Vijana à Lingwala

La police et les wewas : deux nouveaux groupes autonomes et sans maitres à Kinshasa ?  

Viande de porc braisée : Une spécialité de Yolo Kapela à Kinshasa

Accident de Mbanza Ngungu : le bilan officiel est de 30 morts et 16 blessés selon l’AT

ERCO solaire : une usine congolaise de fabrication des panneaux solaire à Kinshasa 

RDC : le pays a dépensé plus de 238 millions USD de plus que les recettes réalisées au 6 septembre 2019 ( BCC)

  1. Ituri : escroqués par Shore Business (Bindo), les députés voulaient se faire rembourser par le gouverneur Bamanisa

La motion de défiance contre le gouverneur de la province de l’Ituri  ne cesse d’apporter ses révélations. Selon les sources locales, la majorité des députés provinciaux se sont endettés auprès d’Afriland First Bank et ont placé cet argent dans les opérations de pyramides financiers comparable à « Bindo, Nguma ou encore Dutch international » de mauvaise mémoire. Sur instruction de la BCC, cette société d’escroquerie a été fermée et les autorités provinciales ont demandé à toute la population de ne plus y déposer de l’argent. D’après ces sources, les députés provinciaux se sont rabattus, sans succès, auprès du gouverneur Jean Bamanisa Saidi pour payer leurs dettes, d’où leur colère contre lui. A cela il faut ajouter la pression de certains opérateurs économiques véreux qui se sont, depuis très longtemps, versés dans la fraude fiscale et douanière.

Les sources locales de la province de l’Ituri rapportent que la plupart des députés provinciaux ont contracté des crédits  auprès d’Afriland First Bank siège de Bunia et qui variant entre 20 à 40 000 USD pour les membres du Bureau.  Elles indiquent que ces derniers ont placé, pour la plupart, cet argent auprès de l’entreprise Shore Busines pour avoir des gains faciles.

Shore Business est une entreprise qui effectuait des opérations semblables avec celle de Bindo ou Nguma dans les années 1990. Déjà, au mois de novembre 2018, la Banque Centrale du Congo avait demandé à la population de ne pas se fier à des cryptos monnaies et avait demandé aux autorités judiciaires de veiller à la fermeture des ces institutions. Messages soutenus encore plusieurs fois par la BCC et cette situation a parmi au Procureur Générale prêt la cour d’appel de l’Ituri de procéder à leur cessation d’activité.  

Et à ces sources de rapporter que les députés provinciaux ont sollicité auprès du gouvernement provincial un appui pour apurer leurs dettes  mais ce dernier n’a pas pu trouver de ligne budgétaire pour les soutenir, d’où leur colère et acharnement contre Jean Bamanisa Saidi.

Autres dossiers brulants sont notamment liés au redressement économique initié par le gouverneur de l’Ituri. Il s’agit entre autre de la décision du Chef de l’Etat, dont l’instruction a été donné au ministre des Finances et aux Gouverneurs de provinces de faire cesser les exonérations. La taxes appliquées sur l’importation du carburant dont la perception se faire directement à Mahagi , la Perception des fonds du Fonds National d’entretien routier FONER, sont autant de questions qui agitent certains opérateurs économiques véreux, qui sont prêt à mettre de l’argent pour faire partir Jean Bamanisa.

Mais ce dernier est une ancien Administrateur Délégué de la FEC et connait toutes les méthodes de la fraude fiscale.

La Rédaction