A LA UNE :

Le gouvernement doit respecter les critères de performance pour bénéficier des financements du FMI et de la BM ( Mabi Mulumba)

Ituri : trop de confusion dans la Motion contre Bamanisa sur le contenu des accusations

RDC : rentrée timide de Joseph Kabila sur la scène politique à Songololo

Projet des Corridors : une nouvelle porte s’ouvre pour Bamanisa dans son programme de développement de l’Ituri

Le pont Jeté sur la rivière N’djili n’est pas menacé d’écroulement selon l’Hon Marie Ntumba Muabi

Première Dame : une fonction désormais officielle en RDC ?

Mutombo Dikembe et Éric Mandala lancent le Magazine sportif Afrique de demain

Les pays d'Afrique centrale doivent relever ces défis ensemble pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations (Marie Tumba Nzeza)

Ituri : escroqués par Shore Business (Bindo), les députés voulaient se faire rembourser par le gouverneur Bamanisa

Ituri : Jean Bamanisa avait pourtant fait appel à l’IGF pour contrôler sa gestion financière avant la motion de défiance

Ituri : la motion de défiance contre le gouverneur Bamanisa entachée de plusieurs irrégularités

Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Myriam Iragi de Top Congo lauréate de la sixième édition

La Nouvelle Génération Tshisekedi autour de Junior Mata M'elanga pour des nouvelles directives

"Junior Mata M'Elanga invite les jeunes à soutenir  l'opération « Congo Bopeto »

Kinshasa: un policier vient d’abattre froidement l’A G du centre de santé Vijana à Lingwala

La police et les wewas : deux nouveaux groupes autonomes et sans maitres à Kinshasa ?  

Viande de porc braisée : Une spécialité de Yolo Kapela à Kinshasa

Accident de Mbanza Ngungu : le bilan officiel est de 30 morts et 16 blessés selon l’AT

ERCO solaire : une usine congolaise de fabrication des panneaux solaire à Kinshasa 

RDC : le pays a dépensé plus de 238 millions USD de plus que les recettes réalisées au 6 septembre 2019 ( BCC)

  1. Les pays d'Afrique centrale doivent relever ces défis ensemble pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations (Marie Tumba Nzeza)

Après avoir passé le flambeau de la direction des travaux de la réunion ministérielle de l’UNSAC à son homologue Manuel Domingos Augusto de l’Angola, qui occupera ce poste de président jusqu’à la 50e session de l’UNSAC prévue durant le premier semestre 2020,
la ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères de la RDC, Mme Marie Tumba Nzeza, est rentrée au pays ce samedi 30 novembre 2019.

Interrogée à chaud par la presse à l'aéroport international de Ndjili à Kinshasa, le numéro 1 de la diplomatie congolaise a fait savoir que les pays membres de l'UNSAC sont conscients de leurs défis communs, car ayant des populations identiques de part et d’autre de leurs frontières héritées de la colonisation.

Face aux violences armées qui touchent les unes touchent également les autres, elle a souligné avoir déclaré que les pays d'Afrique centrale doivent relever ces défis ensemble pour arrêter le terrorisme qui endeuille nos populations.

Outre l'insécurité, la question de changement climatique a été évoquée par les participants qui sont tous d'avis qu'il y a nécessité de trouver des solutions sur les problèmes des transhumances humaines qui exposent des pays comme la RDC à d'autres formes de violence. " Au lieu d'être des transhumants, ceux qui fuient l'assèchement du Lac Tchad, passent par la RCA, et s'installent chez nous avec des milliers de vaches, voire des armes, provoquant réellement une situation d'insécurité pour nos communautés locales...", a appuyé la ministre d'Etat.

Au sujet de la guerre dans l'Est de la RDC, Marie Tumba Nzeza a expliqué que le président Félix Tshisekedi n'a pas attendu les assises de Luanda pour s'impliquer dans la recherche de la paix en faveur de ses compatriotes affligés.

Par ses visites dans les Etats de l’Afrique Centrale et par ses rencontres avec presque tous ses homologues du monde, appuie-t-elle, il s’est engagé dans une courageuse diplomatie de développement qui exige la paix, le rapprochement et la restauration de la confiance mutuelle afin de privilégier ce qui nous unit. " Si nous n'instaurons pas la paix, nous ne pouvons pas réaliser ce développement qui nous tient à coeur...", a-t-elle conclu avant de déclarer la détermination du Chef de l’Etat toujours forte pour éradiquer le fléau du terrorisme dans nos Etats.

La rédaction