A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Retro 2019 : Kibali gold Mine, l’exemple d’une meilleure société minière en RDC

Dans toutes les conférences de Presse de 2019, organisée chaque trois mois, les différents acteurs dont la société civile du Haut Uéle, plusieurs organisations de l’ancienne Province Orientale, les hommes de médias et autres, ont demandé à Mark Bristow , Président et PDG de Barrick, de cavalier seul dans les revendications liées au niveau code minier. Selon eux, Kibali Gold Mine a fait ses preuves dans l’implantation de ses activités à Doko Durba, une cité qui s’est totalement transformée en 10 ans pour devenir presqu’un Paradis pour les communautés locales. Kibali a aussi marqué les esprits par sa promotion de la main d’œuvre locale et l’octroi des contrats de valeurs aux contractants congolais. Une initiative saluée par tous et qui demandent  à cette société de discuter de manière autonome avec autorités  congolaises.

Pour la deuxième année consécutive Kibali s’est résolue de produire pour 2019 plus de 750 000 Onces d’or. Un pari qu’elle pourrait  atteindre vu les résultats satisfaisants au troisième trimestre comme l’indiquait son communiqué :

 «  L'exploitation souterraine et la descenderie verticale de la mine d'or de Kibali ont battus des nouveaux records de production minière au troisième trimestre. Ceci permet à la mine d'or de premier rang de Barrick de rester sur la bonne voie afin d’atteindre ou de dépasser ses prévisions annuelles de 750,000 onces1. L’alimentation et la récupération au cours du trimestre ont été conformes ou au-dessus du niveau nominal » avait affirmé ce document du 23 octobre 2019.

Et lors de cette conférence, les différents acteurs ont salué la performance de cette entreprise aurifère et on demandé à Mark Bristow de ne plus plaider ensemble avec les autres sociétés minières, qui pour la plus part, s’illustrent en mauvais exemple après leur implantation.

L’entreprise aurifère Kibali Gold Mine est une filiale du géant  minier Barrick Gold Corporation et a totalisé 10 ans d’existence en 2019 depuis l’acquisition du projet Moto en 2009. Cout total d’investissement 2,7 milliards USD. Pour Mark Bristow, Président, Directeur Général et copropriétaire de Barrick Gold Corporation, c’est une longue histoire qui a permis la transformation de manière  sensible, non seulement des installations de cette mine mais aussi et surtout l’amélioration des conditions de vie des communautés locales.

Kibali comprend 10 permis couvrant une superficie d’environs 1836 Kilomètre carrés dans les champs aurifères Moto au Nord de la RDC. Il comprend une exploitation à ciel à ciel ouvert et souterraine  intégrée ainsi qu’une usine de traitement de 7,2 Mtpa. Le projet est alimenté en énergie électrique composée de trois barrages ( Nzoro2, Ambarau et Azambi) mais aussi d’une centrale thermique pour les périodes de faibles pluviométrie et en secours. Des installations propres à l’entreprise qui permettent également de desservir la population locale.

C’est surtout son dynamisme en octroyant des contrats de sous-traitance et de contractant aux congolais dépassant parfois  plus de 100 millions annuels, qui fait l’exception de Kibali en RDC. C’est ainsi que les appels se multiplient pour que cette entreprise puissent également s’implanter dans d’autres province, pourquoi pas multiplier ou mieux diversifier ses activités en exploitant également du cuivre et du cobalt.

La Rédaction