A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Dossier motions de défiance des gouverneurs : nouveau champ de bataille entre FCC et CACH ?

Malgré la mise en place d’une commission pour traiter les  problèmes liés aux motions de défiance contre les gouverneurs des provinces de Haut Lomami, de l’Ituri, du Sankuru et du Kongo central, le Vice Premier ministre et ministre de l’intérieur Gilbert Kankonde n’a jamais assisté aux différents travaux. Une situation qui inquiète d’autant plus que c’est lui qui est et reste le ministre de tutelle membre de la majorité présidentielle et de l’autre coté, ceux qui siègent dont la plupart sont du Front Commun pour le Congo. Ce conflit entre les chefs des exécutifs provinciaux et les Assemblées provinciales se voient de plus en plus transformés en champ de bataille entre les coalisés à savoir le FCC et CACH. Le Président de la République, qui pourtant avait donné sa position ferme de ne pas voir déstabiliser ces provinces, devrait intervenir pour calmer le jeu. Dans certaines provinces déjà les signaux des sceptres des violences, si rien n’est résolu, se fond déjà sentir.

Depuis la mise en place de cette commission au début du mois de janvier, le ministre de l’intérieur Gibert Kankonde n’a participé à aucun étape que ce soit dans l’audition séparée des gouverneurs encore moins des Assemblées Provinciales.  Autre absence dans ces assises est celle du Vice Premier ministre et ministre de Budget principalement liée par son agenda. Le Vice premier ministre et ministre de la justice siège aux cotés des autres membres du gouvernement (FCC) comme celui de la décentralisation, du plan, le vice ministre des hydrocarbures ou encore le ministre de l’urbanisme et habitat, qui n’était pas inscrit sur la liste de départ.

Gilbert Kankonde n’avait pas vu de bon œil que la commission soit présidé par un autre ministère contrairement aux prescrits  de l’ordonnance présidentielle du 10 juillet 2019 portant organisation et fonctionnement du Gouvernement et des modalités de collaboration entre le président de la République et le gouvernement et les membres du gouvernement stipule en son article 53 alinéa 1 que « le premier ministre, le ministre d’État, le ministre présent convoque et préside la commission a laquelle il appartient” et l’article 55 de renchérir : ” en cas de nécessité, le Conseil des Ministres peut créer, a titre exceptionnelle, des commissions interministérielles et ad hoc, en vue d’étudier des questions spécifiques. La commission ad hoc est présidée par le Vice premier ministre, le ministre d’État, le ministre ou le ministre délégué principalement concernée par la matière traitée.”

Le fait de confier cette commission à un membre du FCC a laissé présagé, pour certain, une certaine volonté pour ce regroupement politique de garder totalement la main mise sur ces provinces. Une situation jugée inacceptable pour le camp présidentiel qui estime que le fait, pour le Président de la République , d’être en bon terme avec ces gouverneurs, dont la plupart sont du FCC, ne voudrait simplement pas dire que le chef de l’Etat arrache ces entités territoriales pour sa cause.

Le Président Fatshi est appelé à jour son arbitrage pour  mettre fin à cette crise qui trouble ces provinces. Des signaux de reprises de violence s’observent déjà en Ituri malgré les efforts fournis par le gouverneur Bamanisa, qui a réussi à travers une forte campagne sur terrain, à stopper le regain de violence enregistré avant sa prise de fonction. Il en est de même pour la province de Sankuru ou la population attend le verdict final avant de manifester son soutien à celui qui leur fait porter beaucoup d’espoir, à savoir le gouverneur Mukumadi.

Willy Akonda Lomanga