A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Environ 10 millions USD de recettes de l’IPR obtenues à la Fonction Publique au mois de janvier

La ministre de la Fonction Publique a indiqué au cours d’une conférence de presse organisée ce lundi 03 février 2020 que l’Impôt Professionnel sur la Rémunération (IPR) récolté auprès de son ministère à produit environ 18 milliards de Francs Congolais  pour le mois de janvier soit l’équivalent de plus au moins 10 millions USD. Pour Yolande EBONGO BOSONGO, l’IPR est une obligation constitutionnelle et à été inscrit par le parlement dans le budget 2020 comme l’une des sources de recettes. Elle a également affirmé que son ministère s’est engagé à fournir beaucoup d’efforts pour servir comme l’une des services d’assiettes du pays tout en tenant compte de la redistribution des revenus aux fonctionnaires de l’Etat.

Selon la ministre de la Fonction Publique Yolande EBONGO BOSONGO il y eu plusieurs échanges avec les différents syndicats avant de passer à l’action.

 « Au niveau de Bibwa, nous nous sommes retrouvé, nous le banc gouvernemental avec l’intersyndical. Le banc syndical était représenté non seulement par l’intersyndical de l’administration publique  mais aussi par le Syndicat National des Médecin(SYNAMED)  et le Syndicat des médecins du Congo (SYMECO).  La question de l’IPR y a été largement débattue. Le programme du gouvernement qui doit être soutenu en termes de recettes et des dépenses n’a pas d’autres moyens pour pouvoir être mis en œuvre. Et cette loi des finances publiques c'est-à-dire le budget a été voté par le parlement et a prévu le prélèvement et  l’augmentation de l’IPR selon la tranche barémique de chaque fonctionnaire de l’Etat.  L’impôt est fixé à 3 % pour les revenues allant de 0 à 1 944 000 FC, 15 %  de 1 944 001 à 21 600 000 FC et 30% pour les revenus allant de 21 600 001 à 43 200 000 FC et 40% pour ceux qui touchent plus.  Il est important de savoir qu’on parle ici de rémunération et non de salaire de base » a indiqué la ministre de la Fonction Publique.

Elle a également souligné que son ministère se  range dans l’optique de soutenir le budget national

«  Devant la commission ECOFIN de l’Assemblée Nationale, il était question pour  chaque ministère de défendre les différentes dépenses à effectuer mais aussi et surtout les sources des recettes à mobiliser pour la mise en œuvre du programme gouvernemental. Et l’un des moyens que l’Etat doit utiliser pour avoir les recettes vient par les impôts. Le problème réside autour de l’amélioration des conditions de traitement des agents et fonctionnaires de l’Etat. Tout le monde est d’accord de payer l’impôt. Les fonctionnaires ont démontré qu’ils peuvent transformer leur ministère en service d’assiettes. Et maintenant nous sommes entrain de travailler sur  comment redistribuer les dividendes. Nous mobilisons de ressources mais nous essayons de voir comme ces ressources vont atteindre chaque congolais et spécifiquement les fonctionnaires »

 Yolande EBONGO BOSONGO a indiqué que l’enveloppe globale pour le mois de janvier  s’élève à plus au moins 18 millions USD et que les membres du gouvernement sont aussi concernés par cette retenue de l’IPR.

Willy Akonda Lomanga