A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Explosifs : des privés défient le ministère de la Défense et les FARDC 

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont, à travers la société Afridex, le monopole de la production de tous les explosifs, munitions civiles et militaires, armes et autres produits analogues et connexes, y compris leurs accessoires ainsi que la réalisation de toutes opérations et prestations se rattachant directement ou indirectement à cette activité.

Le ministère de la Défense a prévu, courant 2020, la construction d’un mur ultrasécurisé autour de l’usine d’explosifs à Likasi. En 2019 déjà, tous les actes générateurs des recettes inhérents aux explosifs du ministère des Mines ont été cédés à la Défense nationale, via la société Africaine d’explosifs (Afridex).

Il s’agit notamment des taxes sur l’autorisation d'importation, d'achat, transport et emmagasinage des produits explosifs,  la taxe sur l’autorisation d'importation, d'achat, transport et emmagasinage des produits explosifs pour les carrières, la taxe d'agrément des dépôts des explosifs, la taxe de délivrance d'une autorisation de transport d'inflammables ou d'explosifs par bateaux. 

Afridex a naturellement quitté le giron du Portefeuille pour la défense. Tous ses mandataires sont des officiers FARDC. Le Général major Liwanga en est le DG. Alors que le ministre de la Défense, Aimé Ngoy Mukena, y exerce un contrôle hiérarchique sur les actes et le personnel. Pour autant, il y a des civils, généralement des expatriés, des Chinois surtout, qui se paient la liberté de  faire des affaires dans un secteur aussi stratégique.

Selon la mouvance de la société civile, il y a aussi des entreprises formellement constituées  qui dénient à l’armée son monopole dans les explosifs. La firme ORICA, dans l’ex-Province Orientale, produirait des explosifs pour le compte de KibaliGold. Dans la région du Copperbelt katangais, Haut-Katanga et Lualaba, bien des minings recourent aussi à des explosifs notamment pour briser des roches. Des Chinois qui se sont rués dans la région  entretiendraient également un lucratif marché noir d’explosifs.

La société  African Explosives limited, AEL, produirait, apprend-on, des nitrates d’ammonium, des agents de sautage, des émulsions en vrac, des émulsions encartouchées ainsi que des artifices de mise à feu. AEL disposerait des dépôts à Kipushi, Ruashi, Kinsevere, Dikulushi, Kapolowe, Kakanda, Kansuki, Tenke Fungurume et Kolwezi et une usine de fabrication à Kansuki. La  Défense nationale a, grâce à Afridex, versé quelque 778.220.025,15 FC au Trésor via la DGRAD, soit 96% d’assignations, pour l’exercice clos 2018. Quand le  ministère du Portefeuille n’a même atteint 50% de ses assignations 2018. Les recettes 2019 ne seront qu’après avril 2020, pour des raisons de calendrier fiscal.

LEVI MAWEJA