A LA UNE :

La société civile saisit Mabunda sur l'urgence de la mise en place des nouveaux animateurs de la CENI

Un monument pour Étienne Tshisekedi, un Jardin pour Kibassa et les VIP Udps sur le Blvd Lumumba

Marché central, Zando ne reprendrait plus, l'Hôtel de ville opte pour un mall

Pdce, faut-il désinfecter, exorciser, mithridatiser ou table rase?

Gecamines, Matata, un témoin à charge si Fatshi le consultait

Passerelles, Willy Ngopoos expose l'Etat à des poursuites

Don anti-Covid malgache, Eteni doit rassurer Amos Mbayo, Léopards Vs Madagascar n'est pas la contrepartie

Kin Kiey Mulumba, le retour réclamé d'un pro pour plus d'efficacité de l'action du gouvernement

Finances publiques, même Ilunga Ilunkamba doute de la sincérité de la BCC

Procès Kamerhe, des ententes directes au grand dam de l’Etat

CSAC, Eliezer Tambwe, Nembalemba, etc., black-listés par Chantal Kanyimbo

Lettre ouverte au chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi
Concerne : votre politique de Fosse Commune pour les Congolais (FCC) face au Covid-19

DGI, Sele Yaghuli se brûle les plumes... comme Icare

DGI: Sele Yaghuli joue derechef avec les nerfs de Fatshi

Mort de l'ancien combattant Daniel Miuki, le ministre Sylvain Mutombo salue la mémoire d'un héros de la guerre mondiale 40-45

Même les aéronefs sont interdits de survol : Palais de Marbre, qu’est-ce qui s’y passe? Et pourquoi?

UDPS: la SYMAC exige l'installation du directoire comme voie de sortie de crise

Des armes et munitions made in DRC, Tshisekedi a en projet une industrie militaire

UDPS: le Collectif des parlementaires debouts appelle Félix Tshisekedi à réconcilier le parti

Covid-19 : Barrick Gold corporation disponibilise plus 1,5 millions USD en matériels et équipements pour la RDC

  1. Gestion des déchets solides, liquides et gaziers : Kibali Gold Mines a partagé son expérience

L’entreprise Kibali Gold Mines a réuni pendant trois jours à Kinshasa les experts, les membres des administrations et services publics œuvrant dans le domaine de l’environnement, la société civile, les miniers ainsi que les professionnels des médias pour partager son expérience dans la gestion des déchets domestiques et  industriels  ainsi que sa contribution dans la réduction des gaz à effets de serre. Environs 10 000 arbres sont plantés chaque année comme contribution dans la lutte contre le changement climatique et  Kibali fourni des efforts considérables pour atteindre les standards internationaux dans l’exploitation aurifère.  Mais pour cette entreprise minière, ses invités ont été conviés à l’aider à comprendre les lois nationales pour mieux lui permettre de respecter la réglementation congolaise  en matière de respect de l’environnement, au delà de ses efforts fournis sur terrain.

Dans le domaine de la lutte contre le changement climatique par exemple, Kibali Gold Mine œuvre dans la politique de la réduction des gaz à effet de serre.  Ainsi pour ne pas utiliser beaucoup de carburant, dans cette zone ou la desserte en électricité est nulle, Kibali a construit 3 Barrages d’une capacité de  44 Mégawatts en temps normal et 33 Mégawatts pendant la saison des pluies.

Elle organise également une revue pour optimiser l’efficience des opérations de l’utilisation du carburant, principalement le gazole. Pour y arriver  Kibali est en train de mettre en place une station des batteries afin de capter l’énergie non utilisée afin de le réutiliser en substitution du carburant.

Une politique de reboisement est mise en place avec plus au moins 10 000 arbres annuel plantés.  Un suivi mensuel est effectué pour surveiller des espaces reboisés.

En ce qui concerne la gestion des déchets, Kibali organise la collecte et le traitement des déchets domestiques mais aussi industriels.

Tous les déchets provenant des ménages sont traités différemment. 4 unités sont disponibles pour accueillir les eaux usées provenant des résidences, bureaux, restaurants et autres. Les eaux pluvieuses sont canalisées pour les ramener dans les cours d’eaux mais en passant par des structures bien appropriées avant de se déverser dans ces rivières.  

Les déchets solides passent par des sites de décharges qui sont compartimentés. Au moins 62 % de ces déchets sont recyclés et juste une petite proportion passe par des incinérateurs industriels. Les déchets organiques servent comme compostes.

Kibali utilise également des méthodes exigées par les normes internationales pour gérer des déchets industriels.

Il est important de noter que tous les manquements ou violations des obligations ou exigences légales et réglementaires en matière sociétale et environnementale exposent les sociétés minières à des nombreuses sanctions ou pénalités, notamment l’avertissement, la suspension des activités ou la fermeture, les astreintes ou amendes, la déchéance ou le non renouvèlement des droits miniers, sans préjudice des sanctions pénales dans le cas où les manquements constatés constituent des infractions prévues et punies par des dispositions particulières.

Et depuis l’entrée en vigueur du Code et Règlement miniers, la Société Kibali Gold Mines s’emploie activement pour se conformer à toutes les obligations ou exigences légales et règlementaires régissant les activités minières en RDC. Dans ce cadre, elle a pris des mesures et mis en place des procédures strictes pour assurer la conformité de toutes ses activités minières ou opérations journalières à ces dispositions impératives.

Willy Akonda Lomanga