Épidémie de choléra déclarée au Nord-Kivu : Plus de 150 cas dont 4 décès enregistrés à Goma et Rutshuru

 

Dans le Nord-Kivu, l’épidémie de cholera vient d’être déclarée dans la ville de Goma et en territoire de Rutshuru. La déclaration émane du gouvernement provincial qui s’est prononcé à l’issue du conseil des ministres tenu vendredi 7 juillet à Goma.

D’après la ministre provinciale de la Communication et Porte-parole du gouvernement provincial du Nord-Kivu, Marie Shemati Baeni, depuis le 20 juin dernier, plus de 150 cas, dont quatre décès sont enregistrés dans la ville de Goma ainsi qu’en territoire de Rutshuru. Ainsi, le gouvernement provincial appelle la population des entités concernées à la stricte observance des règles d’hygiène pour éviter la propagation de l’épidémie. C’est notamment : d’éviter de puiser l’eau du lac en dehors des sites retenus pour la chloration, se rassurer que l’eau utilisée a été chlorée normalement, se laver les mains avec du savon ou de la cendre, bien entretenir les latrines avec des produits désinfectants ou la cendre, nettoyer les fruits et les légumes avant leur consommation, ne pas consommer les aliments crus, ne consommer que le repas chaud, se rassurer que les malades présentant les risques de diarrhées sont vite pris en charge par un centre de traitement reconnu par la zone de santé».

Pour rappel, l’épidémie de cholera déclarée dans la zone de Goma, coïncide en cette période, à la grave pénurie d’eau potable que connaît la ville volcanique. C’est pourquoi, les efforts fournis pour augmenter le site de chloration d’eau du lac Kivu doivent s’accompagner avec la permanence de la desserte en électricité dans cette partie de la République. Ce qui n’est pas encore le cas.