Jacob Kisolokele : l'oeuvre du prophète Simon Kimbangu est liée à la décolonisation de l'Afrique

A l'église Kimbanguiste ou même ailleurs, on semble souvent limiter le rôle joué, en son temps, par le prophète Simon Kimbangu au plan spirituel. Son apport dans la lutte pour l'émancipation de l'homme et le bien-être de l'homme noir est de moins en moins compris.

C’est pour honorer ce grand leader religieux en retraçant l'histoire complète de son oeuvre que son petit-fils Jacob Kisolokele s'emploie à expliquer ce qu'il a été et ce qu'il avait fait. 

" Papa  Simon Kimbangu a joué un rôle important pour toute la communauté noire tant sur le plan spirituel, économique que social. Et sa vie, son histoire devait animer l'âme de tout africain soucieux de la décolonisation totale du continent noir. Et tout comme pour Moïse qui défait le Pharaon Égyptien, l'action messianique vaut la libération mentale, économique, sociale, spirituelle et financière. Cela doit être compris", sensibilise-t-il.

Selon lui, le plus gros mensonge occidental en Afrique et qui signe le décès historico-politique de l'Africain, c'est d'avoir fait intérioriser à ce dernier que ses ancêtres ne connaissaient pas Dieu. C’est un enseignement qui a été démenti par le message du prophète Kimbangu. " Son action messianico-politique, la libération effective de l'Afrique entière est à ce prix ", conclut-il.

Son récit est autant soutenu par ceux qui ont la maîtrise de l'histoire du prophète Simon Kimbangu qu'un fidèle de l'église nommé Dion Gabriel Patrick a apporté une autre précision. " Papa Simon Kimbangu et le kimbanguisme disposent de TROIS POUVOIRS nécessaires à la libération multilatérale de l'homme NOIR d'abord puis de toute l'humanité", renseigne-t-il.

Il s'agit des pouvoirs spirituel, scientifique et politique. "On en parle pas souvent d'où la méconnaissance sur le plan international de papa Simon Kimbangu", regrette-t-il.

Ces révélations faites dans un forum de discussions de l'église ont poussé d'autres intervenants à réfléchir sur la nécessité de vulgariser le rôle joué par le prophète Simon Kimbangu pendant les festivités marquant le centenaire de son fils Joseph Diangienda.