Synode national électif : vers un nouveau leadership à l'Eglise du Christ au Congo

Prévu du 14 au 19 aout 2017, le synode électif national de l’Eglise du Christ au Congo devra élire le successeur de Mgr Marini Bodho aux commandes de cette communauté chrétienne en RDC. Les fidèles attendent de ces assises un nouveau leadership qui reflète réellement ses vraies aspirations. 

Après le révérend Dr. Pierre Shaumba et le révérend Dr. Bokeleale, ce serait le tour de Mgr Marini Bodho de passer le bâton de commandement à un successeur.

Afin de poser les jalons à l’organisation de ces assises qui se veulent principalement électifs, le Conseil exécutif national restreint de l’Eglise du Christ au Congo va se réunir pour une dernière fois en session extraordinaire du mercredi 9 au jeudi 10 aout 2017.

Attentes 

De ce synode, les fidèles protestants espèrent un leadership réformiste au sein de l’Eglise s'inscrivant dans la continuité de feu révérend Dr. Bokeleale.

L'ECC devra ainsi imprimer une nouvelle image pour faire oublier la passiveté et même le laxisme lui reprochés sur certaines questions, notamment politiques.

Pour rappel, le mandat du président suivant les statuts de l'ECC est de six ans, indéfiniment renouvelable par le biais du synode. Seulement, le texte souligne la limitation de l'âge à soixante-quinze (75) ans.

Et aujourd’hui, Mgr Marini Bodho qui préside aux destinées de l’Eglise depuis 1998, a dépassé le seuil de 75 ans. Au terme de son deuxième mandat en 2010, il n’a pas pu convoquer le synode qui devait le reconduire ou élire son successeur. C’est aux termes d’une résolution spéciale prise par le Comité exécutif national restreint en son temps, qu’il a pu se maintenir à la direction de l’ECC.