17ème Synode de l'Église du Christ au Congo : la succession de Mgr Marini Bodo à l'ordre du jour

Les travaux du 17ème Synode national électif de l’Eglise du Christ
au Congo (ECC) ont démarré, lundi 14 août au lycée Dr Shaumba, à Kinshasa. Essentiellement électives, ces assises qui courent jusqu’au 19 août, visent, entre autres, à élire le successeur de Mgr Marini Bodho à la
tête de l’ECC.

Plus de quatre cents (400) délégués de quatre-vingt-quinze (95)
communautés membres de l’ECC, à
travers le territoire national, ont fait le déplacement du lycée Dr Shaumba
pour assister à ces assises.

Prenant la parole, au culte d’ouverture, Mgr Marini Bodho a demandé que l’amour prévale à ces assises. Il a en outre rappelé
aux participants l’objet de ce synode
qui est non seulement électif mais
aussi devra évaluer la marche de
l’Eglise durant toutes ces années passées.
Le modérateur national de l’ECC,
Mgr Mbaya Tshiakani, a, de son côté,
rappelé les défis majeurs qui caractérisent ce synode. Il s’agit, entre autres, d’organiser de façon honorable la sortie de l’évêque-président de l’ECC, Mgr Marini Bodho, qui a servi l’Eglise dignement depuis 1998 et de pourvoir à la vacance à travers l’élection de son successeur.
Selon Mgr Mbaya, le second défi
consiste à évaluer la marche de l’Eglise jusqu’à ce jour et de poser les jalons nécessaires en tant que grande Eglise au sein de la société congolaise.