ECC : le révérend Bokundoa succède à Mgr Marini Bodho

Le 17ième Synode national a été dé-
terminant pour l’Eglise du Christ au
Congo. Le samedi 19 août 2017 a
marqué le début d’une alternance
longtemps attendue au sommet de
l’Eglise, consacrant l’élection du nouveau président et représentant légal de l’ECC, le professeur révérend André Bokundoa-bo-Likabe en remplacement de Mgr Marini Bodho qui a servi pendant dix-neuf ans en dépassement de mandat.

Après un scrutin à deux tours, c’est finalement le révérend André Bokundoa qui l’a emporté avec une majorité confortable  de 57,7% devant le révérend  Milenge Mwenelwata qui a obtenu 39,5%.

En outre, le nouveau staff national de l’Eglise du Christ au Congo est composé de Mgr André Bokundoa
comme président. Il est suivi de Mgr
Nyamuke et Mgr Milenge, respecti-
vement 1er et 2ème vice-présidents.
Dans sa vision, celui qui n’était que jusque-là, secrétaire général et représentant légal de la Communauté Baptiste du Fleuve Congo, élevé au titre de représentant légal de l’ECC, le professeur-révérend Bokundoa entend consolider l’unité dans la diversité de l’ECC, tout en amorçant un vaste programme de développement durable.

Par ailleurs, le nouveau président de l’Eglise du Christ au Congo pense, entre autres, à faciliter et réharmoniser le cadre de collaboration entre son Eglise et l’Etat congolais.

Elu pour un mandat de six ans,
le professeur- révérend André Bokundoa-bo-Likabé est détenteur
d’un diplôme d’études supérieures à
l’Ecole biblique et Archéologique française de Jérusalem en Israël et un doctorat en Sciences bibliques de l’Université de Sheffield en Grande-Bretagne.
De 2005 à 2010, Mgr André
Bokundoa a présidé le Fraternité Baptiste de toute l’Afrique (FBTA). C’est depuis 1998, jusqu’à son élection à la tête de l’Eglise du Christ au Congo, Mgr André Bokundoa était secrétaire général et représentant légal de la Communauté Baptiste du Fleuve Congo. Il est marié et père de six enfants.