Mondial FIFA Russie 2018, 5ème journée zone Afrique: la RDC en sursis

Le match au sommet entre les Chevaliers de la méditerranée Libyens et les Léopards de la RDC prévu à Monastir en Tunisie le samedi 7 octobre 2017 défraie la chronique à moins d’une semaine de sa tenue. Les Léopards, téméraires, ambitieux et jusqu’auboutistes croient dur comme fer, réussir le match de leur vie face à la Libye en espérant boucler en apothéose en novembre prochain à domicile contre le Syli national de la Guinée. C’est avec un moral au zénith qu’ils ont répondu massivement à l’appel de Jean Florent Ibenge dans leur camp d’entrainement au Maroc depuis lundi dernier. Cédric Bakambu, auteur d’un triplé héroïque et historique contre Eibar le week-end dernier, 3-0, sera le fer de lance de cette troupe aguerrit, composée d’autres colosses comme Bolingi, buteur patenté de Mouscron, Paul José Mpoku et Christian Luyindama du Standard de Liège, Neeskens Kebano, Chancel Mbemba, Issama Mpeko, Chadrack Akolo de Stuttgart en Bundesliga et autre Matampi Vumi Ley, sont en sursis et joueront leur va-tout. Pas du tout maîtres de leur propre destin, les Léopards savent au moins qu’en cas de défaite de la Tunisie en Guinée et d’un autre faux pas face à la Libye, les Aigles de Carthage seront out. Un scénario quelque peu chimérique mais qui pourrait se réaliser. Même si cela relevait du miracle, mais le double succès face à la Libye et à la Guinée seront une garantie et une balise rassurante pouvant déboucher à la qualification pour une seconde coupe du monde de l’histoire. Les chances des nôtres hypothéquées et amenuisées par la contre performance face à la Tunisie lors de deux précédentes journées, ont renforcées le scepticisme et le négativisme de plus d’un congolais amoureux du sport-roi. Mais l’histoire nous renseigne que beaucoup de surprises désagréables ou agréables sont survenues plus d’une fois dans différentes compétitions aux ultimes rencontres, qualifiant le moins bien positionné au dépens du favori. Cela n’insinue pas que nos fauves vont rouler sur le tapis rouge comme des rois. Le regroupement de 48 heures au Maroc servira à Ibenge de consolider la familiarité afin de les conscientiser sur l’ardeur et la passion de servir sous le drapeau qui doivent les caractériser comme des soldats au front pour défendre et sauver la nation en danger au prix de leur sang. Tous les yeux seront rivés vers Monastir le samedi à 18 heures et la prière des uns et des autres restes axer sur la victoire des Léopards. Parallèlement à Conakry, à la même heure, l’intérêt congolais sera la défaite tunisienne pour la relance. D’où, les deux matchs sont décisifs et détermineront du coup qui de deux protagonistes va s’adjuger l’unique ticket qualificatif du groupe A. Dieu seul connait pertinemment bien à quoi va ressembler la soirée du samedi 7 octobre 2017 et qui sera au paradis.