Passeport semi-biométrique contre biométrique à 100 dollar: She Okintundu a menti au peuple congolais

Jusqu’à quand le peuple congolais sera-t-il pris pour le dindon de la farce par le gouvernement congolais? Alors que le vendredi 6 octobre dernier, répondant à une question orale du député UNC Juvénal Munobo au sujet de la décision de l’invalidation des passeports semi-biométrique, le vice-premier ministre des Affaires étrangères She Okintundu avait annoncé des mesures d’assouplissement en fixant à 100 dollar le prix du passeport biométrique pour tous les détenteurs des passeports semi biométriques.

Malheureusement, sur terrain la réalité est toute autre. Tous les congolais désireux d’obtenir le passeport biométrique, même ceux qui détiennent le passeport semi-biométrique, sont contraints de payer 195 dollar pour un formulaire à la banque et 15 dollar pour l’ANR, faisant ainsi un total de 210 dollar. A cela s’ajoute toutes les tracasseries administratives sur place.

Selon certains argents du ministère des Affaires étrangères, le montant de 100 dollar annoncé par le Vice-premier ministre She Okitundu était juste une manière de calmer les élus du peuple qui se sont battus pour obtenir l’annulation pure et simple de cette décision.

A cet égard, il est prouvé à suffisance que le Vice-premier ministre She Okitundu a menti à la représentation nationale concernant les mesures d’assouplissement, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, avec le paiement d’un forfait de 100$ pour l’acquisition des passeports biométriques par les détenteurs des semi-biométriques dont l’échéance court jusqu’en 2019 et 2020, ou encore la prolongation de la validité jusqu’en janvier 2018.

Resté sceptique malgré ces mesures d’assouplissement annoncées par She Okitundu, le député Juvénal Munubo, criant à l’injustice, avait même signifié qu’il voit plutôt dans ces mesures la complication de la situation.

«Ces mesures dites d’assouplissement sont en réalité de mesures de distraction», avait-il souligné.

D’ailleurs comme il l’avait annoncé, le député Juvenal Munobo a déposé ce lundi 9 octobre au bureau de l’Assemblée nationale une motion de défiance contre le Vice-premier ministre She Okitundu.

Cette motion porte 51 signatures des élus du peuple, essentiellement de l’opposition. Tout appuyant cette initiative, certains députés de la majorité ont hésité d’apposer leurs signatures sur cette motion.

Toutefois, nombre d’entre eux attendent le moment du vote pour donner leur quitus à la destitution du Vice-premier ministre des Affaires étrangères car même dans la majorité, cette mesure surchauffe les esprits.