Affirmant qu’il fait peur à Kabila, Katumbi annonce son retour au pays en décembre

Moïse Katumbi Chapwe annonce son retour en RDC pour le mois de décembre prochain.

L’ancien gouverneur de l’ex-province du Katanga l’a fait savoir alors qu’il participait lundi dernier à un panel de discussions sur l’Afrique organisé à Londres par Finance Times Africa Summit.

Justifiant son retour au pays à cette date en soulignant que c’est la période à laquelle est censée se tenir une présidentielle de plus en plus hypothétique sur fond d’une tension sociale grandissante, le candidat G7-AR à la présidentielle a déclaré être le seul homme dont Kabila a peur.

Dans sa peau d’opposant, Katumbi a laissé entendre que la RDC «perd chaque jour, chaque minute et chaque seconde son temps» aussi longtemps que le président Kabila est en fonction.

A cet égard, Moïse Katumbi a comparé Joseph Kabila à une sorte de machine qui fait perdre du temps et des opportunités à la RDC.

Réaffirmant sa candidature à la magistrature suprême, Moïse Katumbi a soutenu que si jamais il est élu à travers des élections libres, transparentes et démocratiques, il développera la RDC en misant notamment sur le secteur privé, seul levier susceptible de rendre le pays fort.

Sûr de remporter la présidentielle, Moïse Katumbi a déclaré qu’il ne se vengera pas de ses adversaires politiques qui lui colle un procès injuste quand il sera aux affaires.

Ayant plusieurs fois annoncé son retour, l’on se demande si cette fois-ci Moïse Katumbi qui vit entre la Belgique et la France mettra enfin un terme à son exil politique en revenant au pays pour mener son combat politique.

Toutefois, l’hypothèse de son arrestation n’est pas à écarter une fois qu’il foulera ses pieds sur le sol congolais au vu des poursuites judiciaires qui pèsent encore sur sa personne.