Roger Nsingi, s’en est définitivement fini!

Roger Nsingi aura beau continuer à s’opposer à sa déchéance au perchoir de l’Assemblée provinciale de Kinshasa par les députés provinciaux de Kinshasa en évoquant qu’il y a eu vice de procédure dans sa destitution, mais sur terrain, les carottes semblent bien être cuites pour lui.

Ce mercredi 11 octobre 2017, les  présidents des différentes commissions de l’Assemblée provinciale de Kinshasa étaient en réunion pour statuer et voter le calendrier des matières qui devront être débattues au cours de cette session ordinaire de septembre 2017.

Au cours de cette séance de travail, Richard Bakizolele, rapporteur de l’Assemblée provinciale de Kinshasa a révélé aux élus de Kinshasa que conformément au règlement intérieur de cet organe délibérant, l’intérim sera assumé par le Vice-président de cette assemblée, Francis Bengama.

Ce, jusqu’à l’installation officielle de celui  qui sera élu président de cette assemblée pour succéder à Roger Nsingi Mbemba.

Habitué depuis 11 ans à s’asseoir confortablement au perchoir de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, désormais, Roger Nsingi n’a plus sa place au bureau, mais plutôt dans les sièges réservés aux députés.

Il devra donc s’adapter à cet exercice à dater de ce jeudi 12 octobre à l’occasion de la plénière qui est annoncée.

Rappelons que Roger Nsingi a été destitué de ses fonctions de président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa le jeudi 5 octobre 2017  à la suite d’une motion de censure.

39/39 députés présents à cette plénière avaient voté en faveur de sa destitution.

Ces élus provinciaux de Kinshasa reprochaient plusieurs griefs à Roger Nsingi dont les faits et indices de megestion, d’incompétences, de détournement de fonds et de biens de l’Assemblée provinciale.